Sign in / Join

Comment entretenir l'Aloe Vera ?

L’Aloe Vera est une plante de la famille des Aloéacées. Il se présente sous forme d’un arbrisseau et ne dispose pas de tronc. C’est une plante qui possède plusieurs vertus. C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de personnes aiment la cultiver. Cependant, elle nécessite des soins bien spécifiques pour se développer convenablement. Vous recherchez activement comment entretenir l’Aloe Vera ? Vous vous trouvez à la bonne adresse. Découvrez dans la suite de cet article l’essentiel à savoir.

Pourquoi cultiver l’Aloe Vera ?

L’Aloe Vera est une plante qui dispose non seulement des vertus bénéfiques pour la santé humaine mais aussi pour l’environnement. En effet, elle est reconnue pour être une plante dont la gelée impacte positivement la santé de la peau. Elle permet d’hydrater la peau et de l’assainir. Ce qui lui permet d’être un bon remède contre l’acné. Elle joue aussi le rôle de calmant en cas de démangeaison et favorise la cicatrisation des plaies.

A découvrir également : Quelle profondeur de terre pour les tomates ?

Sur le plan environnemental, l’Aloe Vera joue également un grand rôle d’assainissement. En effet, elle est de nature à absorber le monoxyde de carbone, le toluène, les formaldéhydes ou encore le benzène. C’est d’ailleurs pour cela qu'on la traite souvent d’excellent purificateur d’air.

L’Aloe Vera : Comment l’entretenir ?

Pour donner à l’Aloe Vera un bon cadre dans lequel elle pourra bien se développer, il va falloir tenir compte de plusieurs facteurs. Au nombre de ceux-ci, nous avons :

A lire en complément : Quel cailloux est à mettre sous une terrasse en bois ?

L’emplacement de votre plante

L’Aloe Vera est une plante qui a des préférences en ce qui concerne les emplacements, c’est d’ailleurs le cas pour la plupart des plantes. Pour celle-ci, il s’agit des endroits les moins exposés au soleil. Quand bien même elle a besoin de la lumière pour un bon développement, être directement à la merci du soleil n’est pas une option à envisager.

En effet, lorsqu’elle est cultivée dans cette condition, elle est confrontée à l’assèchement. Pour vous aider, il vous faut un endroit qui bénéficie de la lumière naturelle sans pour autant être trop exposé aux rayons solaires. Comme exemple, vous pourrez la placer à l’intérieur auprès d’une fenêtre vitrée. Si vous souhaitez faire votre culture à l’extérieur, privilégiez un endroit qui bénéficie d’un ensoleillement modéré.

La température

Un bon entretien de l’Aloe Vera sous-entend aussi de la soumettre à la bonne température. En effet, cette plante apprécie plus les températures de la tranche 18 à 21°C. Il vous revient donc d’être attentif à la température de l’emplacement de votre plante.

Le sol de culture

L’entretien de l’Aloe Vera commence par le sol sur lequel elle veut être plantée. Elle se développe mieux sur des sols laissant écouler en toute simplicité l’eau. C’est juste pour dire que le sol préférentiel de l’Aloe Vera est celui qui est bien drainé.

Par ailleurs, si vous effectuez votre culture dans un pot, vous devez penser à le changer chaque trois ans. Mais à chaque fois le nouveau pot doit être plus vaste que l’ancien. Cela va permettre à l’Aloe Vera de ne pas manquer d’espace pour son développement. Il est conseillé d’opter pour un pot en argile afin de garantir une bonne aération à votre plante. En outre, il est recommandé pour cette option de culture de trouer le pot afin de ne pas trop emmagasiner d’eau en son l’intérieur. En effet, un sol trop humide tue l’Aloe Vera.

L’arrosage

On ne peut mettre de côté l’arrosage lorsqu’on souhaite entretenir convenablement l’Aloe Vera. Mais il ne s’agit pas d’arroser n’importe comment. En effet, cette opération doit être faite en fonction du temps. En été, vous pourrez faire l’arrosage une fois par semaine. Cette fréquence d’arrosage suffit amplement pour mettre l’Aloe Vera dans les bonnes dispositions. En hiver comme en automne, vous devez réduire la fréquence d’arrosage de votre Aloe Vera. Vous pourrez l’arroser une fois par mois. Mais si vous constatez que le sol devient sec en profondeur, vous pourrez l’arroser à nouveau.

Toutefois, il faut noter qu’il est déconseillé d’arroser l’Aloe Vera avec de l’eau calcaire. Cela pourrait entraver son développement. Il vaut mieux opter pour l’eau de source ou l’eau de pluie.

Vous savez à présent comment entretenir l’Aloe Vera. A vous de jouer !