Sign in / Join

Quel grain pour poncer avant de peindre ?

ponçage est souvent l'une des dernières étapes (avec assemblage) avant d'appliquer une finition. Cette étape est cruciale Le pour obtenir une belle finition. Cependant, c'est l'une des étapes les moins appréciées de la menuiserie : elle est assez ennuyeuse, poussiéreuse et demande beaucoup de temps.

Si on ne ponce pas assez, les traces des outils utilisés (ripper, grattoir, rabots...) resteront visibles après la finition (bien que cela puisse avoir son charme en laissant apparaître le côté « fait main »).

A lire également : Comment cacher la faïence de ma cuisine ?

Si vous poncez trop, cette étape nécessitera un travail supplémentaire inutile.

Enfin, quand devrions-nous arrêter de poncer ?

A lire en complément : Quelle différence entre un carrelage rectifié et non rectifié ?

Les différents types de papier de verre

Les charpentiers ou autres bricoleurs qui ont déjà utilisé du papier de verre (l'autre nom commun donné au papier de verre) savent qu'il existe différentes qualités. Bien que ce ne soit pas l'objet de cet article, on peut dire que les particules abrasives utilisées, le liant utilisé et la qualité du format moyen se joueront.

Pour classer les abrasifs, la taille des grains qui les composent sont utilisés. Cette taille fait l'objet des nomenclatures de la FEPA (Federation of European Producers of Abrasives). La taille est précédée de la lettre « P » pour éviter toute confusion avec une autre nomenclature utilisée en Amérique du Nord (CAMI).

Granularités différentes

Granularité Type Taille moyenne des grains
P40 — P120 grain grossier 425 μm — 125 μm
P120 - P220 grain moyen 125 μm — 68 μm
P220 - P280 grain fin 68 μm — 52,2 μm
P280 —... grain extra-fin 52,2 μm —...

Quelle stratégie pour poncer ?

Les charpentiers se posent cette question depuis longtemps et les débats sont pas sur le point d'être fermé... Il suffit de passer par les forums spécialisés pour se rendre compte que chacun a « sa » méthode qui fonctionne bien pour lui (et que les autres devraient utiliser ?).

Après un grattage destiné à effacer les grosses imperfections, venez les ponceuses ou cales de ponçage prêtes à laisser une surface destinée à recevoir la finition. Mais par quel type de grain dois-je commencer ? Où dois-je m'arrêter ?

Expérience !

La meilleure des méthodes reste l'expérimentation. Avez-vous des restes de bois que vous n'avez pas utilisés pour la construction de vos meubles ? Utilisez-le pour reproduire les étapes de ponçage que vous allez effectuer et appliquer la finition.

  1. En cas de chute, après un grattage, vous pouvez par exemple tester la séquence suivante :
    • P120 (grain grossier)
    • P150 (grain moyen)
    • P220 (grain fin)

    et appliquez la finition de votre choix.

  2. À une autre chute, essayez la séquence
    • P120 (grain grossier)
    • P150 (grain moyen)
    • P220 (grain fin)
    • P320 (grain très fin)

    Appliquez la finition de la même façon, laissez-la sécher : voyez-vous une différence par rapport à l'échantillon précédent ? Sinon, vous pourrez arrêter le ponçage avec le grain P220. Si c'est le cas, essayez de pousser un peu plus la granularité pour voir s'il y a encore des différences.

Je n'ai pas trop de temps pour expérimenter... Que dois-je faire ?

De nombreux charpentiers s'accordent à dire qu'en général, vous pouvez vous arrêter au grain P220 . Toutefois, il serait trop simple de s'en tenir à cette conclusion. Comme nous le verrons, en fonction de la finition que vous appliquerez et parfois du type de bois que vous utilisez, il peut être nécessaire d'aller plus loin dans la granularité utilisée...

Un autre cas particulier échappe à cette recommandation : pour poncer le bois d'extrémité (l'extrémité de votre planche), il peut être nécessaire de remonter jusqu'à un grain P320, voir Le P400 . Cela vous permet d'obtenir une finition plus uniforme.

Le ponçage/la finition vont de pair

Finition aqueuse à base d'eau

Une finition à base d'eau aura tendance à soulever les fibres du bois lors des premières couches. Pour éviter cet écueil, utilisez un chiffon humide (pour rehausser les fibres) et un grain plus fin en suivant ces étapes par exemple :

  1. P180
  2. P320
  3. P400
  4. chiffon humide pour rehausser les fibres
  5. P400
  6. ... répétez les étapes 4 et 5 jusqu'à ce que le bois reste « mou » après avoir ramassé les fibres (étape 4)

Finition cirée

Contrairement à un fini à base d'eau, il n'est pas nécessaire de soulever les fibres pour un fini ciré : il laisse une fine pellicule sur le bois. Nous pouvons donc nous contenter d'un ponçage classique en arrêtant le grain P220 .

Finition huilée

Plus votre ponçage est fin, moins l'huile pourra pénétrer dans le grain de Le bois... pour que nous puissions nous arrêter là aussi au grain P220 .

Fond rigide

Le fond dur est à base d'alcool et ne soulève donc pas les fibres. Il est appliqué sur une surface lisse (P240). Après application du fond dur, il est possible de peler à P320 (maximum 3 couches).

Finition vernis/peinture

Les vernis laissent une finition dite « filmogène » (qui génère un film). Souvent, il est possible que ce type de finition s'arrête à un grain moyen (P150 ).

La granularité finale doit-elle changer en fonction de l'essence du bois ?

Bien que vous puissiez généralement commencer le ponçage avec un grain P150, certains bois plus denses (érable, châtaignier, chêne...) peuvent nécessiter de commencer avec un grain plus faible comme le P120 .

Et après l'arrivée ?

Certaines finitions nécessitent un égrenage entre les couches afin de les rendre aussi lisses que possible.

vernis

Pour cette finition, nous procéderons comme suit :

  1. Première couche de vernis
  2. Gin à P400
  3. Deuxième couche
  4. Gin à P600
  5. ... et continuez ainsi en fonction du nombre de couches

Ensuite, si vous souhaitez un vernis très brillant (comme une laque), vous pouvez utiliser un ponçage à l'eau (sans oublier d'essuyer et de rincer à chaque étape) : P600, P1200, P2000, P3000, P4000. Nous terminerons par un polissage (avec un vernis de finition).

huile

Une finition huilée ne nécessite pas d'égrenage (n'oubliez pas d'enlever l'excédent avec un chiffon entre chaque couche).

CONCLUSION

Je ne peux que vous encourager à tester, à expérimenter (et à faire vos propres erreurs, tout cela fait partie du jeu) et à vous faire votre propre opinion. Comme nous l'avons vu, en fonction de la finition et du bois utilisé, le ponçage ne sera pas le même !

N'hésitez pas de me laisser par vos commentaires ou votre expérience dans les commentaires... cela enrichira l'article et fera profiter tout le monde de nos connaissances !

Références

« Quand arrêter le ponçage » par Ari Tuckman dans Fine Woodworking #189

partage